Des photos qui font toute la différence ! 

Quelques secondes suffisent. Quelques clics à peine… et le client potentiel s’est décidé. Des photos mal exposées et peu documentées  ? Il zappe. Des clichés avantageux et réalistes  ? Il s’attarde et se projette dans ce logement qui pourrait bien devenir le sien. 
Eplucher les annonces des journaux et magazines ou encore quadriller les quartiers convoités en quête d’affiches ‘à vendre’ sont des méthodes obsolètes. Aujourd’hui, les Belges ont principalement recours à internet pour la recherche de leur ‘home sweet home’ et se concentrent sur les photos mises en ligne pour sélectionner les annonces intéressantes. La photographie s’impose presque comme le seul et unique moyen d’attirer le client et de susciter une envie de visite. Car, comme le disait si justement Confucius, une image vaut mille mots. Mais encore faut-il que celle-ci soit qualitative ! Une mauvaise photo trop sombre, qui ne rend pas les perspectives ou qui ne met tout simplement pas le bien en valeur peut se révéler contreproductive. Sachez-le, la photographie immobilière a un impact décisif dans le processus de vente ou de location. Alors autant bien faire les choses…

Avant même de le visiter, l’acheteur potentiel a déjà eu tout le loisir de s'imaginer dans le bien

La photographie immobilière se veut séductrice et efficace, tout en restant objective et réaliste. Pas question d’embellir le lieu ou de masquer les imperfections. Le but est de mettre en avant les points forts du logement et placer celui-ci dans un contexte de vente favorable. Des photographies de qualité facilitent la mission de l'agent immobilier, dans le sens où toute une partie du travail est réalisée en amont.  Avant même de le visiter, l’acheteur potentiel a déjà eu tout le loisir de s'imaginer dans le bien. Il a eu le temps de se faire le film de sa vie future à l'intérieur de l'habitation qui, d'une certaine manière, lui appartient déjà un peu. Ce qui facilite réellement le contact avec le client qui est déjà dans une démarche d'achat.

Les particuliers l’ont compris

L’efficacité de la photographie professionnelle se confirme dans les chiffres. Les annonces sont nettement plus fréquentées et les demandes de visites plus nombreuses. Pas de doute ! La vente ou la location est beaucoup plus rapide. Le bien trouve généralement preneur en deux à trois semaines. Les particuliers sont encore nombreux à préférer trouver des solutions seuls. La photographie professionnelle en est une. En dehors des visites, qu’est-ce qui est le plus important pour inciter à la vente ou à la location si ce n’est les photos ? 
Assez peu d’agences immobilières font appel aux services d’un photographe spécialisé en immobilier. Pourtant, la photographie immobilière est un outil performant tant pour les biens de valeur que les biens plus modestes. Mais, malheureusement, elle est considérée par nombre de professionnels de l’immobilier comme un outil de la dernière chance.
Certaines agences font appel à mes services quand elles n’arrivent vraiment pas à vendre un bien. La plupart du temps, les professionnels de l’immobilier se chargent de prendre les photos eux-mêmes. Avec un pocket ou avec la technique du HDR qui ne rend pas un résultat optimal en raison de l'automatisme du traitement de l'image. Qui plus est si un trop grand angle est utilisé ! Le bien est alors complètement dénaturé. Le cliché montre un intérieur bien plus spacieux qu’il ne l’est en réalité. Résultat : le client est déçu.

Une plus-value non négligeable

Les connaissances en photographie ne font pas partie des qualités recherchées prioritairement chez un agent immobilier. C’est pourtant un service qu’il doit pouvoir offrir au client et qui lui permet de se démarquer de la concurrence. Il a tout à y gagner : une vente ou une location rapide, une belle économie au niveau des heures de visite. A quoi bon garder un bien dans son portefeuille durant six mois ? C’est une perte de temps et d’énergie colossale. Et le temps, c’est de l’argent ! Autre avantage non-négligeable en cas de location : le porto-folio réalisé s’avère également très utile pour l’état des lieux et pourra éventuellement être réutilisé pour les locations futures.

Une technique pointue

La réalisation d’une bonne photographie immobilière nécessite de l’expérience, du temps et du bon matériel… Il n’est pas évident pour un indépendant d’investir autant de temps pour la photographie, le métier d’agent immobilier est difficile et la concurrence est rude. Les qualités d’une photo réussie ? Elles sont multiples, une bonne photographie ne doit pas embellir. Mais, par contre, elle doit présenter le bien à son avantage et restituer la lumière telle que l’œil le perçoit. Elle doit reproduire correctement les volumes, éliminer les erreurs de perspective et les déformations. Les photos doivent permettre de se faire une idée de l’ergonomie de la maison. Imaginons une cuisine qui donne sur une belle terrasse. Rien n’empêche d’ouvrir la porte-fenêtre donnant sur l’extérieur et de dresser une table accueillante. Le candidat-acheteur peut se projeter à table par une belle soirée d’été, entouré de ses amis. Il doit pouvoir imaginer sa vie dans la maison et se faire son scénario.